Les voyages de Mamina

Les voyages de Mamina

vendredi 6 janvier 2017

Cuba - 7 - Siantago de Cuba


La route a été longue jusqu'à Santiago ; nous avons annulé l'arrêt à El Cobre où nous n'aurions rien vu la nuit, nous irons demain matin.
Le bus nous dépose dans une rue très mal éclairée, nous ne savons pas du tout où nous sommes, les propriétaires de casas nous prennent en charge, nous sommes répartis sur quelques centaines de mètres les uns des autres sans vraiment se repérer, nous sommes très fatigués mais un restaurant est prévu pour le soir !
A peine le temps de s'installer nous devons rejoindre le bus... sur le coup nous sommes un peu énervés.... Heureusement le charmant restaurant - La Fondita de Compay Ramon - et le très bon repas -plein de plats différents sur la table- nous remettent d'aplomb ! l'ambiance musicale a été assurée par les chansons en espagnol de notre Johnny national (Yo te amo, Toda la musica que me gusta) et en partant nous laissons sur les murs la trace de notre passage.

     

Reste à retrouver nos hébergements, une bonne nuit là-dessus et nous serons en forme demain pour la visite de la ville ! Nous sommes trés bien installés, une chambre en terrasse, des hôtes charmants, Isaac, sa femme et deux adorables adolescentes, tous se débrouillent bien en anglais.

               






Ce matin tout a changé, les rues qui nous paraissaient lugubres hier soir sont en réalité pleine de couleurs, les gens vont et viennent, tout est calme !



Nous partons directement pour El Cobre - le cuivre - c'est un village bâti à proximité d'une ancienne mine de cuivre à ciel ouvert. La basilique qui s'élève sur une colline proche est un haut-lieu de pèlerinage pour les Cubains, ils y vénèrent  la Vierge métissée de la Charité dont la statue a été découverte en 1660 par trois mineurs.
Tout autour du lieu des boutiques vendent des gros bouquets de tournesols, des cierges et autres souvenirs à déposer au pied de la Vierge.
Beaucoup de familles viennent y présenter leurs bébés. On observe ici une grande piété surtout après l'interdiction de pratiquer un culte pendant la période communiste. C'est un peu notre Lourdes...



        


La vue est belle sur toute la vallée et en rentrant sur Santiago nous apercevons au loin la baie qui borde la ville.


Le bus nous dépose vers le centre historique.
Siantago fut la 3 ièm ville de l'île fondée en 1514. Bien que nichée au fond d'une baie elle fût sans cesse attaquée par les pirates, attirés par les richesses de la ville liées à l'exploitation de l'or, puis les mines se tarissent et la ville est un peu oubliée jusqu'à la fin du 18 ièm s. où près de 20 000 colons français fuient Haiti suite à la révolte des esclaves. Ils construisent des maisons au style colonial, ils introduisent la culture du café et modernisent l'exploitation de la canne à sucre. Par la suite la ville a toujours été partie prenante dans les luttes pour l'indépendance, au 19 ièm s. contre les espagnols et les américains  puis vers 1950 au côté de Fidel Castro. C'est dans le cimetière de cette ville que sont enterrés les grands héros de l'histoire cubaine et c'est là d'ailleurs que repose maintenant El Commandente.

Nous démarrons la visite de la ville par le Musée de la lutte clandestine qui vient d'être entièrement rénové. C'est un beau bâtiment du 19 ièm s. de style colonial avec une belle vue sur la baie.
Nous poursuivons par la jolie calle Padre Pico, une des rues les plus typiques de Santiago, qui descend vers la mer après une belle volée d'escaliers puis par le Balcon de Velasquez qui offre un beau panorama sur les toits.





                    

Nous arrivons assez vite au parc Céspedes dominé par l'immense cathédrale néo-classique blanche et grise. La place est joliment arborée et très animée. Elle est entourée de plusieurs belles maisons dont l'une des plus anciennes de l'ile -la casa Diégo Vélasquez, du nom du fondateur de la ville qui l'habitat en 1516. De cette époque il ne reste que les soubassements de la maison.
Dans un angle on trouve un bel hôtel restaurant avec une immense terrasse où nous irons manger tout à l'heure -la casa Granda-
Nous visitons la cathédrale, assez sobre sinon une belle chaire en bois et de beaux plafonds peints. Plusieurs statues sur la façade dont celle de Christophe Colomb.


                          



                     
Aujourd'hui c'est l'anniversaire de Charlie, il a droit à un beau gâteau en fin de repas, les pâtisseries cubaines sont bien chargées en crème... nous apprécions et le geste (Charlie et Yolande sont tout émus) et le dessert !


Nous avons 2 h de liberté jusqu'à 17 h, heure à laquelle nous allons prendre un cours de percussion.
Nous commençons par la visite de la casa Vélasquez qui abrite un petit musée de meubles de plusieurs époques.De belles galeries en bois entoure un patio ombragé. Il fait très chaud et nous sommes bien à circuler dans les grandes pièces bien fraiches. On y trouve du mobilier et beaucoup d'objets de décoration de pratiquement toute l'Europe, ramené là par les colons -vases de Hollande, pendule style Napoléon, poële d'Allemagne... Une visite agréable.


                      


Nous nous posons un peu sur les bancs du parque Cèspèdes, autour de nous beaucoup de cubains qui viennent avec leurs portables profiter des réseaux wifi des grands hôtels, des jardiniers qui entretiennent les arbres et des ouvriers qui montent déjà la crèche de Noël et son étoile sur le fronton de la cathédrale.
Puis nous nous promenons dans la calle Heredia, rue bien animée où nous aurions du profiter de cette dernière soirée pour écouter de la musique à la casa de la Trova. Nous passons encore un moment à l'ombre sur les marches du Musée Bacardi en compagnie d'une bande de collégiens. Nous essayons de papoter un peu en anglais avec eux. Ils viennent volontiers vers nous. Lorsque le "bus scolaire" vient les chercher nous sommes effarés de les voir s'entasser dans ce camion ! D'ailleurs tous les transports en commun se valent !






Et toujours autour de nous quelques scènes de rue








 Les joueurs de dominos


C'est en redescendant vers le lieu de rendez-vous que je m'aperçois que nous avons loupé la rue commerçante et un joli petit marché... plus de temps.... c'est ça le voyage organisé  :(  !!!

Ce n'est pas le moment de râler alors que nous voilà en terrasse, au soleil avec un petit vent bienvenu devant trois magnifiques musiciens qui vont tant bien que mal nous apprendre à taper en rythme sur un djembé.
Nous nous prenons au jeu et ma foi ce n'est pas si mal !





  video

Puis c'est à eux de nous montrer leur talent . 





video       vidéo prise avec le portable... comment la retourner ?

Nous sortons de la maison rose les doigts engourdis mais ravis de l'expérience !


Pour la soirée nous avons presque tous décidés que nous étions en manque de langouste ! Thaïly nous amène dans le restaurant  El Gourmet où nous nous régalons avec le meilleur mojito du voyage.


                                 
Nos deux compagnes parisiennes ont finalement bien fait d'aller à la casa de la Musica compte-tenu de la suite des évènements...
Demain nous partons très tôt vers Baracoa, dernière étape du voyage... déjà !


3 commentaires:

mariejo a dit…

vous avez donc touché à tout ! Les percutions, les pâtisseries, et le mojito dont tu vas devenir accro ! Ah, j'oubliais la langouste ! Mais combien de ces petites bêtes avez-vous mangées ?

mariejo a dit…

ah, j'oublias aussi une chose. La vidéo envers ou endroit est invisible ! :D

Coline a dit…

on est obligé de prendre un voyage organisé pour Cuba ?