Les voyages de Mamina

Les voyages de Mamina

mardi 13 novembre 2012

Séjour en Iroise


Plusieurs fois dans l'année nous passons quelques jours du côté de Brest où je retrouve ma famille.
Cette fois-ci, comme nous restions plus longtemps, nous avons évité de squatter chez les autres et nous avons loué dans une résidence, en bord de mer, dans un lieu que je connais bien puisque c'est là que nous passions nos vacances de jeunesse.

Quel plaisir de retrouver la plage, les rochers, la lumière de l'océan... rien n'a changé


Pendant ces deux semaines il a fait beau et à part quelques brumes matinales nous avons bien pu profiter des sentiers côtiers, des bords de mer et de la campagne bretonne. Le seul jour où le soleil n'est pas apparu c'est lorsque nous sommes allés à l'île de Molène, pas de chance !

Première visite pour Le Conquet dont l'activité dans le port de pêche ne cesse d'augmenter, ici vous venez directement au bateau chercher vos crabes bien dodus et vos bars de ligne... les maisons de pierres collées les unes aux autres se protègent des colères du vent, la maison du Corsaire évoque une page d'histoire et le marché autour de l'église propose les bons produits bretons...



















Quelques jours plus tard balade au départ de la plage de Kerhornou du côté de Lampaul-Plouarzel avec découverte de la petite chapelle de Locmeven






L'approche de la Toussaint oblige nous sommes allés entretenir les tombes des grands-parents dans le village natal de la famille dans les Monts d' Arrées. L'église est en rénovation et grâce à des travaux en cours nous avons pu rentrer à l'intérieur, que de souvenirs d'enfance sont réapparus ! je me souviens particulièrement de la fête du village avec ses quelques manèges, ses courses de chevaux et surtout son pardon : une longue procession religieuse qui nous amenait de calvaire en calvaire... quel honneur alors de tenir une bannière ou de porter une statue...
Juste pour l'ambiance des costumes, me voici justement avec mes deux grands-mères et des cousins l'été 1948


Avant de quitter le village, détour par le lac dont les eaux noires dénoncent la tourbe des marais ; ici c'est le "Yeun Elès" les Portes de l'Enfer... rude pays que ce centre Finistère









Le va-et-vient des marées a rythmé le paysage de nos journées, les couleurs vives des voiles de surf ou de bateaux ont égayé la surface de l'eau, les algues, les moules et les trous d'eau ont coloré la plage, les pies huitrières et les mouettes ont laissé leurs traces... et nous, nous avons profité avec les yeux, avec le nez, avec bonheur de ces cadeaux de la nature..







Les îles de la mer d'Iroise sont à portée de vue ; nous sommes allés plusieurs fois à Ouessant, cette fois-ci nous ferons escale à Molène. Il y a une brume à couper au couteau le matin de notre départ mais nous espérons bien une éclaircie avant la fin de matinée, hé bien non ! nous ferons donc le tour de l'île et nous arpenterons le village dans tous les sens sans voir bien loin... cela a son charme aussi !










Et pas de visite en "Pen ar bed" sans une balade à la Pointe St Mathieu.... et quand la fin de journée nous offre un beau coucher de soleil c'est le bonheur !





N'oubliez pas de cliquer sur les photos !





mardi 25 septembre 2012

De l'autre côté de la frontière

Nous nous sommes bien promenés en ce mois de septembre !

Cette fois-ci, en une belle journée cadeau de la fin de l'été, nous sommes allés avec des amis venus du Nord tout en haut de la Rhune, montagne qui domine le Pays Basque.
C'est une des attractions les plus prisées dans la région et après 35 mn de montée dans un petit train à crémaillère nous avons une magnifique vue des côtes landaises aux montagnes espagnoles.
Ce jour-là, une brume de chaleur nous limite l'horizon mais de Biarritz à Fontarrabie tout se découvre, en particulier la baie de St Jean de Luz





De courageux marcheurs gravissent les pentes raides au milieu des fougères et des pottoks, ces fameux petits chevaux basques. L'arrivée est rude !














Un petit restaurant nous accueille à l'ombre des platanes et nous filons ensuite du côté espagnol, au Cap Higuer qui ferme la baie d'Hendaye.
De là une très jolie vue sur la Rhune d'où nous venons et sur le chateau d'Abbadie que nous avions visité il y a quelques années. Il y a un monde fou sur les plages et plein de voiliers sont de sortie ; ils doivent bien se régaler avec ce léger vent.
Dans une crique c'est plutôt bronzette sur les bateaux à moteur, là les fonds sont transparents et la mer couleur turquoise.
L'embouchure de la Bidassoa entre Hendaye et Hondarribia est bien nette lorsque nous passons sur la corniche.



Un peu en hauteur au-dessus du vieux quartier de pêcheurs, la vieille ville fortifiée de Fontarrabie (Hondarribia en basque) est très agréable à parcourir à l'ombre des maisons aux balcons fleuris et sur les ruelles pavées.
Halte bienvenue sur la Place d'Armes, devant le château transformé en hôtel de luxe (El Paradorès)


















Et pour finir, juste le plaisir de quelques façades typiquement basques espagnoles :