Les voyages de Mamina

Les voyages de Mamina

samedi 1 décembre 2018

En boucle autour de DENVER - Partie 6


Partie 6 - Retour vers Denver à travers les montagnes du Nord du Colorado

Et voilà ! c'en est fini des pierres rouges, des vastes plaines désertiques, des bisons et des geysers... nous allons maintenant vers les hauts sommets, vers les forêts denses, vers les petites villes des chercheurs d'or et vers les Aspen Tree (trembles) qui ont pris leur belle couleur jaune pendant que nous roulions dans les autres états.

jour 24 - 20 septembre - Ridgway - Ouray - Black Canyon of Gunisson - nuit à Montrose

Nous rejoignons Montrose par la route du sud en contournant la Sal Mountain plutôt que de prendre l'autoroute. Nous grimpons vers les San Juan Mountains, le paysage change complètement et nous pouvons admirer les premières couleurs de l'automne. Nous traversons quelques petits villages avec parfois d'anciennes bâtisses.






J'avais lu que Ridgway était un gros village assez typique. Nous nous arrêtons et nous partons nous dégourdir un peu les jambes. Il faut quitter la rue principale et partir se balader vers le Post Office pour découvrir de belles choses.
Le Barber Shop est devenu un café, le saloon a pris le nom du film "True Grit" tourné dans les environs, les pompiers exposent leur vieux camion, une autre maison est le repaire d' un antiquaire et ailleurs c'est une boutique ; le tout est très harmonieux.




 














Après une bonne balade sous un ciel bien bleu nous allons jusqu'à Ouray, ex-ville minière qui s'est développée au 19 ièm s. au moment de la ruée vers l'or et autres minerais.
Toutes les petites villes des environs ont gardé  l'empreinte historique de cette époque et ont effectué de jolies restaurations.
Ouray fût fondée en 1876 par des mineurs et leurs familles mais les indiens anasazis vivaient sur ces terres depuis plus de mille ans. La ville se réparti de chaque côté de la rue principale, la seule goudronnée, les façades anciennes se font face et l'on peut même, grâce à des panneaux, comparer l'évolution au cours des années.
Les drapeaux qui claquent au vent, les corbeilles de fleurs, les couleurs pastels des maisons, les sommets tout autour font de cette grosse bourgade un lieu bien agréable.
Nous mangeons rapidement sur place des omelettes pas terrible !







Nous rebroussons chemin pour aller vers Montrose.
Nous avions repéré un glacier à Ridgway ce qui nécessite de s'arrêter à nouveau pour le dessert ! 😀
Nous passons un bon moment dans le parc public à déguster nos glaces entourés de pics majestueux.



Lorsque l'on prépare les voyages on ne peut s'empêcher d'imaginer les endroits où l'on va se poser. Hé bien là, pour Montrose j'ai tout faux ! j'imaginais une petite ville tranquille. C'est une grosse agglomération, très étendue avec rien de très attirant. Nous nous installons rapidement au motel. Les chambres sont bien mais tout près de la climatisation. Pour une nuit ça ira !
Nous partons de suite vers Black Canyon avant qu'il ne fasse nuit, nous avons quelques heures devant nous.
Quel changement ce Black Canyon avec les canyons que nous avons déjà vus. D'abord la roche sombre, d'où son nom, puis sa profondeur impressionnante (plus de 300 m) et les falaises spectaculaires qui bordent ce gouffre.
Difficile d'imaginer qu'une ligne de chemin de fer pour le transport des minerais, des récoltes et des animaux passait dans le fond de ce canyon !
Il a été difficile d'en voir le fond d'autant plus que le soleil commençait à baisser.  Nous avons fait tous les points de vue avec souvent une petite marche, nous commençons par les passerelles du Visitor Center.





                                                               

                                    
Nous arrivons au Painted Wall, le mur peint, où la lave claire semble avoir laissé des silhouettes de dragons dans le chiste. Dommage nous avons le soleil de face.



Nous rentrons vers 19 h, une bière près de la piscine mais avec les polaires, un yaourt dans la chambre et vite au lit !

jour 25 - Crested Butte - Hébergement à Glenwood Springs 

Gaufres au petit déjeuner ! chouette !
Nous avons de la chance, même si le froid est là matin et soir, dans la journée c'est soleil et grand ciel bleu ! Ces jours-ci nous sommes à plus de 2000m.
Premier arrêt à Cimarron au petit musée en plein air sur le chemin de fer du canyon. Il est juste au bord de la route, Annick l'avait repéré, nous l'avons trouvé !
Sur un petit bout de voie ferrée quelques wagons sont exposés en bordure de quai, la locomotive est plus loin, manifestement en attente d'être rénovée, on voit les rampes pour faire monter les bestiaux, une petite halte qui vaut la peine. Du coup nous descendons vers le barrage.




Nous longeons ensuite le Lac Curecanti, zone de loisirs, de pêche et de randonnées. L'endroit est superbe.




A Gunisson nous obliquons vers Crested Butte à 2700 m, adorable ville pour les loisirs de montagne.
En grimpant les paysages sont magnifiques avec toujours ces taches jaunes des Aspen Tree





Après un passage au Visitor Center où nous tombons sur un pépé qui nous fait plein de baratin et de blagues mais qui nous donne peu de renseignements sur les randos 😄 nous partons à la découverte de la ville.
A nouveau une grande avenue bordée d'arbres cachant des maisons très coquettes et des commerces. En allant un peu sur l'arrière nous avons de jolies surprises.
Cette petite ville nous a bien plu !





                      







               



C'est joli non ? et quel calme, quelle tranquillité !
Un petit "Charity Market" s'installe pour le dimanche, je papote avec Heather qui m'explique de quoi il s'agit (en fait un genre de vide-grenier au profit d' associations) Elle doit venir en France dans les Alpes faire la saison d'hiver sur les pistes. Je suis en contact mail avec elle, elle doit passer à la maison.
J'ai repéré plusieurs randonnées possibles dans le coin, nous décidons de rouler déjà sur la Road 12, une piste de terre dans la forêt qui doit nous ramener après 37 longs kms sur la route vers le motel.
Cette piste est fermée l'hiver, l'été c'est le seul point de passage pour ne pas faire un grand tour.
Nous nous arrêterons à Lost Lake Campground pour faire la rando des Trois Lacs.
Cette piste nous fait passer dans des paysages fabuleux.




Notre but nous parait loin, on ne roule pas vite et il y a pas mal de voitures (de Denver ?) qui montent
vers Crested Butte pour le week-end.
Nous nous installons à un emplacement du Lost Lake camping pour manger jusqu'au moment où nous nous rendons compte qu'il est réservé, nous changerons la voiture de place avant d'aller marcher.
Sur l'emplacement d'à côté une famille de mormons installe son énorme camping-car. C'est surprenant de voir les femmes et les gamines en robes longues et en coiffes, les petits garçons comme leurs pères à longues barbes, en jean large, chemise à carreaux et bretelles,  s'affairer autour d'un engin moderne.



Après un peu d"hésitation sur le chemin à prendre nous voilà vite seul dans la forêt. Ça grimpe au milieu des Aspen Tree dont les feuilles tapissent le sentier. On croirait marcher sur une moquette en or !



Nous arrivons à un premier lac où nous devons franchir un barrage de bois mort, c'est joli tout plein !


Un peu plus loin une cascade et la vue du lac où la voiture est garée.

            





Nous voilà au troisième lac, tout aussi joli, nous y restons un bon moment...


  
Promis André ce sera le dernier selfie  😀😀


Retour au point de départ après deux heures de marche. Les pêcheurs sont là, tranquilles...




Il nous reste encore un peu de chemin avant le motel, déjà finir de rouler sur cette piste interminable.
Pas d'arrêt, même pas aux Coke Ovens de Redstone que l'on voit en bord de route. Le chauffeur du jour a déjà bien assuré !
Installation dans une chambre familiale (deux pièces) au Cedar Lodge de Glenwood à la nuit tombée.
Pierre et moi nous sortons manger une bricole dans un fast food mexicain à côté.
Ça sent la fin !

Jour 26 - Aspen - Leadville - nuit à Denver

Dernier jour de route et nous comptons bien en profiter jusqu'au bout !
Ce matin au petit-déjeuner une vraie image d'Epinal : toute une famille de mormons est installée dans la salle. Grands parents, enfants et petits-enfants, plusieurs jeunes femmes (certains mormons sont polygames) on les croirait débarqués d'un autre monde dans leurs tenues traditionnelles.
Pendant que les hommes sont allés laver la voiture que nous rendons demain, je sors de la chambre pour prendre une photo du motel, la porte claque derrière moi, Annick est aux toilettes, je passerai 10 mn dehors en tee-shirt, 4° ce matin et un vent bien frais !😏 J'ai besoin d'une bonne friction sur le dos en rentrant ! 😉
Nous partons vers 8 h en direction d'Aspen après un passage au Safeway d'en face pour prendre des salades pour le pique-nique.



Aspen c'est le Mégève ou le Gstaad américain, station de sports d'hiver de luxe. Nous allons jusqu'au parking des Maroon Bells voir s'il est possible de monter en voiture vers ce magnifique lac. Il nous faut prendre une navette, du coup nous renonçons...
Nous ne faisons que traverser la ville.
Avant d'arriver au col qui culmine à 3686 m d'altitude nous faisons un petit arrêt à Indépendence Ghost Town (ville fantôme) ancienne ville de chercheurs d'or en 1880, balayée par une forte tempête de neige en 1899, les rescapés se sont sauvés en fabriquant des skis avec les restes de leurs maisons.



A Independence Pass quelques panneaux sur la construction de la route, impressionnant !







Au pied de la montagne les Twin Lakes sont bien tranquilles au milieu des sapins.


Nous arrivons à Leadville en fin de matinée. Nous tombons sous le charme de cette bourgade. C'est samedi, les gens font tranquillement leurs courses, se promènent, peu de monde... nous nous baladons d'un côté puis de l'autre de la rue principale. Ici aussi, ancienne ville minière, les maisons sont restées typiques.







Nous ne pouvons résister à l'appel du meilleur restaurant d' Amérique ! les salades attendront ce soir !






Et effectivement nous nous régalons dans une ambiance très vieux saloon.
En sortant je photographie quelques peintures murales.



En rejoignant Denver nous faisons un arrêt aux outlets de Silverthorne (magasins d'usine) la zone est immense avec plusieurs pôles de magasins. Nous profitons de quelques marques américaines pour faire des achats mais la pause ne sera pas bien longue.
L'hôtel de ce soir est de l'autre côté de la ville, hôtel très "chicos" et pourtant dans des prix très raisonnables.
Pas de souci de circulation, GPS en main, nous arrivons en fin de journée. Il faut vider la voiture, refaire les bagages.
La soirée est occupée, nous vidons la glacière et nous mangeons tous les restes dans les chambres.

Jour 27 - visite de Denver le matin - aéroport en soirée

Cette fois-ci c'est vraiment le der de der ( et pour moi aussi enfin la fin de ce long récit  😉)
Après un petit déjeuner bien complet avec service à table, nous prenons finalement la voiture pour aller vers le centre ville. Au départ j'avais pensé aux transports en commun mais c'est dimanche matin, il y a peu de monde et nous trouverons facilement à nous garer.
Nous allons au plus près de Union Station, ancienne gare centrale, qui ne sert plus qu'à la navette pour l'aéroport. Nous posons la voiture juste au pied du Coors Field, l'immense stade qui accueille les Rockies du Colorado pour des matchs de Baseball.
J'ai lu plusieurs avis sur Denver, certains sont emballés, d'autres n'y trouvent aucun charme.
Quitte à y être, faisons notre propre opinion.
Nous allons faire plus de 5 kms dans la ville, une bonne balade avant d'être coincés dans l'avion
Partis du Coors Field nous passons par Union Station puis nous descendons la 16 ièm rue avec détour au Larimer Square, passage au Denver Arts Complex et l'Ours Bleu, ensuite le Capitole, le Denver Art Museum et retour sur une partie de la 16 ièm rue avec une navette. 
Personne en ce dimanche matin, un peu plus de monde vers midi.
La première impression ce sont les nombreux, très nombreux SDF dans les rues, jusque dans le parc du Capitole et du Musée, du coup la ville est sale, des détritus et des papiers partout, mais c'est surtout triste de voir ces gens à la rue.
Sinon Denver est un mélange d'immenses building en verre et de bâtiments en briques rouges, des quartiers très modernes de bureaux et d'hôtels et des quartiers plus typiques.

                           





                                                




L'Ours Bleu - sculpture monumentale de Laurence Argent
"I see what you mean"
Un peu le symbole de la ville






Beaucoup de muraux au hasard des rues





Une rencontre rigolote : une Volkswagen toute décorée garée au bord d'un trottoir que je trouve mignonne et de l'autre côté en fait un vendeur de café ! il est tout recroquevillé à l'arrière, il a aménagé sa voiture, sympa comme tout !



Le Capitole et le Musée d'Art Moderne




Avant de récupérer la voiture nous pensons à manger. Le hasard nous fait nous arrêter au restaurant Urban Farmer, style fabrique, belle déco,  bonne nourriture et une jolie phrase de David Bowie au mur.
Un dernier bon moment.



Nous devons rendre la voiture à 15 h. La boucle est bouclée...
Tout se passe nickel, navette pour l'aéroport où nous attendrons patiemment notre vol vers 19 h.


Escale à Londres sans problème, à Toulouse les bagages sont là, encore deux heures de route et nous sommes contents de retrouver notre lit.

Quand je retourne au début du récit j'ai l'impression que c'est très loin !
Ce voyage a été très dense, nous avons eu des journées bien remplies et très variées.
Chacun des états traversés a été différents par son histoire, par ses paysages, par son atmosphère.
J'ai aimé chaque moment, je me suis imprégnée de tout, de tout ce qui va au-delà des images et des mots...













2 commentaires:

Skyrgámur a dit…

Merci Mamina de m'avoir emmené en voyage avec toi.
Je croyais que les Mormons se déplaçaient toujours en carriole à cheval.
A bientôt pour un autre récit.
Bises

Anonyme a dit…

Merci Mamina, j'ai bien rêvé...
Textes et photos, j'ai savouré.
La vie me bouscule beaucoup ces derniers mois et autant te dire que découvrir ton carnet avant l'aube, donnait à la journée qui s’annonçait une couleur de vie pleine d'élan.
Plus qu'à attendre d'autres voyages...
Dominique