Les voyages de Mamina

Les voyages de Mamina

vendredi 30 décembre 2016

Cuba - 5 - Camagüey



Un dernier regard matinal sur Trinidad et nous voilà vers notre étape suivante Camagüey, ville bien tranquille au centre de Cuba.
En milieu de matinée nous faisons un arrêt à Sancti Spiritus dont les intérêts principaux sont une grande place (parque Serafin Sanchez) bordée de bâtiments très colorés, d'une belle église d'un bleu profond et d'un pont ancien jaune vif et brique, le puerto Yayabo.
Nous prenons le temps d'une balade dans ce joli centre ancien.

                       










Nous arrivons à Camagüey en fin de matinée pour nous diriger directement vers le restaurant "La Campana de Toledo" place San Juan de Dios. Nous mangeons dans le patio ombragé une nouvelle spécialité de Cuba, du bœuf effiloché, très bon ! Il y a beaucoup de groupes de touristes dans cet endroit qui doit être restaurant d'état.
Sur la place, on trouve des marchands de souvenirs, essentiellement des poteries qui sont la spécialité de cette ville. C'est mignon, ça change un peu  ! A l'angle de la place une imposante église blanche et verte entourée de constructions bleu lavande, vieux rose, ocre.... toujours de la couleur, on ne s'en lasse pas !



Le temps s'est un peu couvert mais il fait toujours bien chaud. Dans une rue toute proche des cyclos-taxis nous attendent pour un circuit dans la ville. Nos "chauffeurs" s'amusent, parfois ils s'accrochent les uns aux autres et un seul pédale... parfois ils se font la course dans les ruelles !




 Le premier arrêt je l'attendais avec impatience, j'avais tellement regardé de photos et lu de choses sur l’œuvre de Martha Jimenez Pérez que notre halte Plaza Del Carmen est un vrai moment de plaisir pour moi !
Dommage que nous ne soyons pas allés à l'Espace d'exposition des œuvres de cette artiste ! Il nous a manqué parfois ces petites informations à la place d'un cours d'histoire (j'aurais du mieux chercher dans mon guide avant !)
En effet, sur cette place, devant l'Eglise Del Carmen, plusieurs statues de bronze prennent vie dans le décor.
Elles représentent des commères buvant le thé (bien sûr je m'empresse de m'incruster dans leur conversation), un porteur de jarres, des amoureux sur un banc, un lecteur de journal (Pierre ira lire au-dessus de son épaule )... les postures, les expressions et les visages sont criants de vérité.





                      










 Alors que nous quittons la place, un ciel d'orage contraste avec les maisons colorées pendant qu'un chien placide prend l'air derrière une grille
 

 Puis nous poursuivons notre circuit par la place des Travailleurs (los Trabajadores), quelques belles façades, un portrait du Che, l'église de la Merced, un peu plus loin la rue du cinéma avec des cafés aux noms évocateurs.

                           


        




C'est à la nuit tombée que nous rejoindrons nos casas. Ici les maisons sont surprenantes, une façade toute simple qui cache des pièces immenses aux plafonds très hauts.
Nous sommes à la casa Naranja (orange) dans une chambre très verte (!) près de la Cathédrale et du parc Ignacio Agramonte. Malheureusement -et ce sera la seule fois- les deux soeurs qui tiennent la maison ne parlent qu'espagnol et nous ne pourrons guère communiquer.



Nous ressortons tous les deux le soir sous une pluie fine vers un petit restaurant de pizzas en traversant le parc et en nous perdant... un petit peu !

 





Nous quittons Camaguëy dès le lendemain matin après une courte étape mais suffisante pour cette ville.


                                 


A suivre : Bayamo


1 commentaire:

mariejo a dit…

oups, j'étais passée du chapitre 4 au chapitre 6 ! Et j'avais raté les belles photos des superbes sculptures.
Vous vous êtes bien amusés, mais j'ai remarqué une dame sur sa chaise qui n'a pas eu l'air d'apprécier la plaisanterie ! Qu'est-ce qu'elle avait, la mémère ?
Et le chien n'aboyait même pas ! Bisous