Les voyages de Mamina

Les voyages de Mamina

jeudi 20 février 2014

FLorence - Firenze



Petite escapade de cinq jours la semaine dernière vers l'Italie et plus particulièrement la ville de Florence que nous ne connaissions pas du tout.
C'est bien agréable de s'échapper un peu de cette grisaille qui n'en finit pas.
Départ donc de Pau le mardi matin très tôt via Paris, arrivée à Florence vers midi sous un ciel bien couvert et retour le samedi soir tard ce qui a permis de bien profiter encore de la matinée du samedi.
Choix de ce petit voyage en février surtout pour éviter les grosses foules du printemps et la chaleur de l'été !
A part le jour de l'arrivée, il a fait un temps entre couvert et grand ciel bleu ainsi qu' une température douce, idéale pour la promenade.

Florence est une ville riche en œuvres d'art et en puissants palais, plutôt austères au premier abord, mais c'est aussi une ville faite de ruelles étroites, de places colorées, de quelques jardins ombragés et qui vit autour de son célèbre pont au-dessus de l'Arno.

De notre hôtel, situé sur la place San Lorenzo, face à la chapelle Médicis, nous avons pu aller à pied vers tous les monuments principaux et arpenter tous les quartiers environnants.


Voici notre hôtel sur la place San Lorenzo, juste à l'entrée de la rue vers le Marché Central et vue de notre chambre le soir.



Le Duomo

Incontournable car pratiquement au Centre de la ville, nous y sommes passés de nombreuses fois... et la première nous a bluffé !
Même quand on s'y attend l'ensemble est sublime ! Exemple type de la renaissance italienne, c'est d'abord la façade superbe de la cathédrale Santa Maria Del Fiore qui apparait à l'arrivée sur la place puis le haut Campanile -tour clocher- qui l'accompagne sur la droite et enfin le Baptistère juste devant. En se déplaçant un peu on aperçoit vite l'énorme dôme de tuiles rouges qui surplombe l'édifice. Les trois constructions sont en marbre polychrome -du blanc, du vert, du rose dans tous leurs camaïeux- richement décorées de statues, de rosaces, de colonnes auxquelles on accède par des portails finement sculptés dont la fameuse "porte du Paradis" recouverte d'or.
Malheureusement le Batptistère est en rénovation et couvert d’échafaudages, interdit aux visites aussi !
Nous ferons plusieurs fois le tour de la place, à chaque fois émerveillés ; parfois le ciel sera couvert, parfois un grand ciel bleu, parfois le soir avec la lune qui donne un éclairage tout doux, parfois presque seuls, parfois avec des groupes d'élèves bruyants ou d'asiatiques indisciplinés.
Nous irons bien sur à l'intérieur de l'église, très sobre, et dans le musée où nous admirons de près les originaux de la porte du Paradis ainsi que la Pieta de Michel-Ange.




 











Palazzo Vecchio et Place della Signoria

Puis, tranquillement par la via dei Calzaiuoli qui est piétonne, nous arrivons sur la place de la Seigneurie, poumon de Florence, véritable musée en plein air, où se trouve le vieux palais, actuellement Hôtel de Ville. Nous ne pourrons pas visiter son musée mais nous entrons dans la cour intérieure dont les arcs et les plafonds sont couverts de fresques colorées.





Sur la place pavée une majestueuse statue équestre en bronze de Côme I ier, à côté la belle fontaine du Char de Neptune puis statue du David de Michel-Ange qui attire tous les regards, de l'autre côté de l'entrée du palais Hercule et Cacus et ensuite plus à droite la splendide loge de la Seigneurie dont la terrasse couverte protège de magnifiques statues en marbre : l'Enlèvement des Sabines, Hercule et le Centaure, Persée... les sculpteurs Bandinelli, Donatello et d'autres sont ici à l'honneur !
Nous passons un long moment à admirer ces chefs d’œuvre même si nous savons que les originaux sont pour la plupart à l'abri des musées.









Les corps sont de toute beauté, chaque muscle, chaque veine sont apparents, les visages ont une puissance expressive qui nous laissent pantois, quelle maitrise du sculpteur !






Pour aller sur le bord de l'Arno et enfin admirer le pont tant attendu il nous faut encore passer entre les bâtiments imposants du Musée des Offices.





Le Ponte Vecchio et les bords de l'Arno

Plusieurs fois touché par de graves inondations ce pont a été construit en dur en 1348, à l'endroit le plus étroit du fleuve, pour permettre de rejoindre l'Oltrarno (rive gauche) de la ville. Au départ, divers artisans étaient installés dans les boutiques, c'est Côme I ier qui a décidé de les attribuer aux joailliers et bijoutiers.
Ceux-ci y ont toujours leurs vitrines scintillantes, bien à l'abri des caissons en bois et des serrures en fer lorsque le soir tombe. Le pont retrouve alors son allure d'autrefois.
Nous l'avons traversé maintes fois, à tout moment de la journée, sous des ciels différents. Il est l'attraction de Florence et donc toujours très animé.












Après le passage par les bâtiments gris des Offices c'est vraiment un régal de découvrir les couleurs chaudes si typiques de la Toscane. Les ocres, les verts, les rouilles, les jaunes dominent sur les façades au bord du fleuve et quand un rayon de soleil daigne apparaitre c'est alors superbe !





Je suis allée aussi à la recherche (uniquement visuelle, les visites n'étant pas possible en cette saison) du fameux "corridor de Vasari", passage protégé et couvert qu'empruntaient les Medicis entre le Palazzo Vecchio et le Palais Pitti. J'ai réussi à suivre pratiquement tout le circuit en observant les rangées de fenêtres et les passages au-dessus des rues.





 Le Palais Pitti et les jardins de Boboli

C'est encore Côme I ier qui, en 1540, à la grande époque des Medicis, acheta ce palais et vint s'y installer avec toute sa cour, abandonnant le Palazzo Vecchio au profit de celui-ci, plus vaste et un peu en dehors du centre de la ville.
La place devant le palais est en pente douce et de nombreux visiteurs en profitent pour s'assoir au soleil.


 
Très austère au premier abord avec sa façade de pierres en bossage, ce palais recèle de merveilles à l'intérieur : plusieurs galeries de peintures ( Palatine, art moderne..) des musées (du costume, de la porcelaine, de l'argenterie) et des appartements royaux parfaitement préservés... de quoi passer un bon moment (pas de photos autorisées)
Les murs sont couverts de chefs d’œuvre de Raphaël, de Le Titien, de Rubens, de Velasquez et bien d'autres... des Vierges à l'Enfant d'une douceur incroyable...nous passons d'une salle à l'autre, nous montons et descendons les étages et nous terminons la visite en descendant un majestueux escalier d'apparat.





 Les jardins Boboli, époque renaissance, couvrent la colline située juste derrière le palais Pitti ; c'est une agréable promenade qui change un peu des musées, des églises et des encombrements de la ville.
Nous descendons la longue allée des cyprès pour nous installer sur un banc au soleil et en profiter pour manger un excellent sandwich face au bassin entouré de jolies statues. Partout des petites allées, des statues et des surprises... de là nous remontons au-dessus du bassin de Neptune d'où l'on a une belle vue sur l'arrière du Palais et sur Florence, nous redescendons par l’amphithéâtre et nous terminons par la grotte très rococo de Buontalenti, juste à sa gauche démarre le corridor de Vasari, tout à côté une drôle de fontaine....








San Marco et Fra Angelico

A peine un peu plus au nord du centre ville de Florence se trouve l'église de San Marco. Sur la place devant, c'est un ballet incessant de bus ; c'est là que l'on peut prendre le n° 7 pour rejoindre Fiesole.
Accolé à l'église, un couvent abrite les œuvres de Fra Angelico (moine peintre) qui a décoré pratiquement toutes les cellules du monastère de fresques superbes ! cet endroit est maintenant un musée et c'est très émouvant de découvrir ce lieu empreint de foi et de simplicité.
Dès l'entrée le cloitre est orné de grandes fresques soit de Fra Angelico, soit de ses condisciples, soit de ses élèves.
Nous visitons d'abord le réfectoire où sont exposés essentiellement les tableaux du moine, peintures à l'huile sur bois d'une finesse et d'une précision époustouflantes -une petite anecdote : ici comme à la Galerie Palatine beaucoup de tableaux sont sphériques, tout simplement parce-que les peintres récupéraient les couvercles et les fonds des barriques de vin comme support-.
Puis nous montons à l'étage vers les cellules ; en haut de l'escalier nous accueille "l’Annonciation", grande fresque protégée d'une vitre de verre -une des plus connue du peintre-  et ensuite chaque cellule nous fait découvrir une fresque différente, c'est magnifique, ma visite préférée !
Nous sortons des lieux par un petit jardin typiquement toscan.







Eglise San Lorenzo, Bibliothèque et Chapelle des Medicis

Pas besoin d'aller bien loin, nous avions cet ensemble sous nos fenêtres !
 Quelques travaux sur le pavement de la rue piétonne ont fait que les stands des marchands de cuir habituellement installés là étaient interdits, du coup la place se révélait entièrement !




Comme d'habitude une église très richement décorée renaissance et un cloitre attenant avec ici en plus une belle bibliothèque dont on a accès par un magnifique escalier conçu par Michel-Ange.



Quant à la chapelle Medicis - interdiction de photographier l'intérieur- elle est somptueuse, c'est un octogone surmonté d'une coupole aux parois  incrustées de marbres rares et colorés et de pierres précieuses ; un petit couloir nous mène à la Nouvelle Sacristie où nous restons longtemps admirer les personnages couvrant les tombeaux. Ces sculptures en marbre blanc paraissent des plus vivantes... encore le génie de Michel-Ange qui travailla plus de 25 ans à cet endroit.



La place Michel-Ange et la basilique San Miniato Al Monte

Au sud-est de Florence, sur la colline bien verdoyante, se trouve cette place, passage incontournable lors d'une visite de la ville. De cet endroit on a un panorama sur l'Arno et les 7 ponts qui l'enjambent dont le Ponte Vecchio, sur le Duomo, les différents palais,  plein d'églises et en fond de tableau les collines de Fiésole ; quand nous y étions, le temps était tellement clair que nous apercevions dans le lointain les sommets enneigés de Toscane.





De là nous montons vers la jolie église de San Miniato, à nouveau une jolie vue sur Florence. Quelques escaliers, un petit cimetière et nous découvrons cette charmante église aux chapiteaux romains, au chœur byzantin dotée d'une sacristie renaissance dont les fresques évoquent la vie de St Benoit.








Santa Croce


Un quartier un peu à l'écart, plus populaire avec ses petites ruelles pleines de vie. A nouveau une belle église avec son pavement de pierres tombales usées par le temps, son cloitre verdoyant, ses tombeaux d'hommes célèbres, ses peintures aux visages si doux...
Devant l'église une immense place où nous regardons vivre les Florentins.







Nous avons beaucoup marché dans Florence ; c'est une ville qui s'y prête, nous nous sommes parfois un peu perdus dans des coins plus isolés et charmants.
Nous sommes passés bien sûr plusieurs fois devant Santa Maria Novella et nous sommes entrés dans l'ancienne pharmacie derrière le cloitre.








Nous avons aussi visité le Musée Bargello dont la cour intérieure présente un bel escalier de pierres. Les différentes salles sont pleines de chefs d’œuvre, nous admirons particulièrement un petit David de marbre noir




Nous avons mangé face à l'église Santo Spirito et nos pas nous ont mené vers Santa Maria Del Carmine et sa magnifique chapelle Brancacci couverte de fresques





 


Voilà ! notre séjour à Florence se termine, nos quatre jours ont été bien remplis et je n'ai pas parlé des bons moments passés au marché couvert avec un charmant vendeur d'épices, des devantures de magasins toutes fleuries, des étalages de cuir de toutes les couleurs près du marché, des parkings bondés de scooters, du vendeur d'aquarelles près du palais Pitti, du café bien serré pris près du Ponte Vecchio, de la soirée avec des étudiantes chinoises toutes souriantes dans un bar à vin autour de crostinis, des petits restaurants pour finir la journée avec un verre de chianti... enfin, de ce qui fait Florence et la douceur de la Toscane...








Nous y étions !


Cliquez sur les photos...

4 commentaires:

Coline a dit…

Florence, un autre rêve.
Excellente ta nouvelle bannière...

Cocopassions a dit…

Nous avions succombé au mois d'août à cette riche destination !

En route Simone a dit…

Comment ne pas aimé Florence ????
Nous l'avions adorée cet été

claire67 a dit…

Bravo pour la nouvelle bannière.
et belle destination que cette ville vouée à l'art.