Les voyages de Mamina

Les voyages de Mamina

vendredi 26 août 2011

New-York 2011


du 26 juillet au 5 aout 2011



                                                

Partie 1 : du 25 au 31 juillet

Impossible de définir New-York !
Juste dire que c'est une ville époustouflante qui surprend sans arrêt !
Je savais quand même à quoi m'en tenir puisque nous y étions déjà il y a 18 ans pour quelques jours autour du marathon. Mes souvenirs les plus précis de l'époque étaient bien sûr la montée en haut d'une des tours jumelles et une balade dans Harlem, impossible à faire à l'époque sauf le jour du Marathon.

Cette année, nous avons la chance que l'on nous prête un appartement idéalement situé, et nous voilà partis à la découverte du nouveau continent.

Les touristes qui vont à New-York visitent essentiellement Manhattan, une île située entre l'Hudson et l'East River, avec l'immense Central Park en son centre et le quartier de Harlem plus au Nord ; à l'extrême sud de cette île, un peu au large se trouvent aussi Liberty Island (île de la statue de la Liberté) et Elis Island (île qui recevait tous les immigrants du siècle dernier)

Nous étions nous-mêmes logés sur la Roosevelt Island sur l'East River reliée à Manhattan par le Queensborough Bridge, le long duquel une cabine suspendue nous amène en plein Upper East Side






vue de l'appartement au 17 ièm étage        

















Mercredi 27 juillet

La première matinée est pratico-pratique : achat de la Métrocard qui nous permettra pendant 7 jours de circuler en bus, métro ou tramway sans nous soucier d'acheter chaque fois un ticket puis récupération du New-York Pass réservé par Internet et grâce auquel nous avons prépayé grand nombre d'entrées dans les musées ou d'excursions...
Nous voila bien parés pour découvrir la ville (à condition de ne pas perdre les deux déjà la première journée ! c'est moi qui ai récoltée le mauvais point ! tout s'est à peu près bien arrangé....)

Premières déambulations dans les immenses artères à l'ombre des gratte-ciel... les cous se tendent, les yeux font des efforts et... wouahhh ! c'est quand même fabuleux ! tout est démesuré mais avec une certaine harmonie malgré tout.
Deux, trois impressions à chaud : tous ces taxis jaunes ! comment se repérer en sortant du métro, nous ne savons dans quel sens aller ! comme les gens sont cools ! on fait quoi en premier ?...



Pourtant, au milieu de ces tours, beaucoup de verdure ; partout des coins de jardin, voire de jolis parcs et des chaises, des bancs à la disposition du piéton. Les new-yorkais les envahissent à l'heure de midi et mangent leurs salades en toute décontraction.
Nous faisons comme eux et choisissons notre première salade (qui sera souvent le repas de midi) au poids dans des barquettes plastique, par contre nous profitons d'une salle climatisée car il fera entre 30 et 35° pendant tout le séjour !



Nous nous mettons à l'abri de cet après-midi très chaud en visitant le Musée d'Art Moderne (MOMA) qui nous ravit, beaucoup de nos grands peintres français mais aussi des salles intéressantes de photographies et d’œuvres plus contemporaines, un joli jardin accueille des statues aussi variées que celles de Rodin ou Giacometti et un arbre à souhaits où j'ai une pensée pour tous !
Puis changement de ton, dans le quartier se trouve le Grand Terminal, la gare principale de New-York, un immense vaisseau de style Beaux-arts avec son hall d'accueil en marbre couvert d'une voûte céleste... nous passons un bon moment à en visiter les coins et les recoins à l'aide de l'audio-guide en français ; son marché de produits frais est particulièrement attrayant.
Nous terminons la journée en déambulant dans Rockfeller Center et nous décidons de monter à l'observatoire au 70 ièm étage de la grande -Top of the Rock-
C'est là que je me rends compte de la perte de mes précieux sésames ; vite nous retournons vers Hollywood Planet où nous les avions réceptionnés le matin. Tout s'arrange, ils m'en refont un autre, par contre je devrais me racheter une carte du métro... je dois faire attention à bien fermer mon sac ! Tout ça nous a fait tourner et retourner dans tout le coin de Times Square et de Rockfeller.
Nous sommes assez rapidement en haut de la tour. C'est superbe ! nous avons une vue à 360° sur la ville et nous surplombons Central Park ! au loin nous devinons même notre immeuble et nous essayons de trouver le nom des tours qui nous entourent.C'est le mythique Empire State qui attire tous les regards mais j'aime particulièrement la flèche art déco du Chrysler Building, surtout lorsqu'elle est éclairée la nuit.







Nous mangeons des plats de pâtes dans un restaurant italien, ce fût long et pas bon, déçus !
Nous rentrons sur notre île les pieds en compote, un torticolis naissant et les yeux déjà plein d'images...

Jeudi 28

Ce matin du deuxième jour nous voulons aller dans le Sud de Manhattan et visiter la Statue de la Liberté et Elis Island. Pour profiter un peu plus de la vue nous prenons le bus qui nous promènera à travers Chinatown et Little Italy pour nous déposer à Battery Park. Nous sommes trop tôt sur le pied de guerre et nous traversons des quartiers déserts.... pas de chance ! le réseau de bus à NY est bien étendu et facile d'accès, par contre en été prévoir une petite laine ou un grand foulard, la clim' y est glaciale (comme dans les voitures du métro - pas dans les couloirs, c'est l'étuve) et nous avons bravement résisté à tout ! même pas malades !

Le but étant de prendre un ferry, nous nous engouffrons dans le premier hall plein de touristes que nous trouvons à peine sur le trottoir. Chouette ! c'est gratuit et c'est de suite l'embarquement !.... pour assez vite nous rendre compte qu'on s'est trompé ! nous sommes sur le ferry qui fait gratuitement la navette sur Staten Island (bien plus loin)mais qui passe toutefois près des deux îles, c'est pour cela qu'il y a tant de monde, des gens qui ne veulent pas s'y arrêter ni payer les billets ou tout simplement pressés... pas grave ; nous faisons l'aller/retour, il fait beau, la vue est superbe, il y a de l'air...

premiers regards sur la statue et sur la fameuse ligne des tours de Lower Manhattan



De retour sur la terre ferme nous cherchons le bon ferry... punaise ! nous battons retraite devant le bon millier de personnes qui attendent l'embarquement ; c'est en plein cagnard, nous n'avons pas la patience ! les américains sont des spécialistes des zig et des zag pour stocker du touriste, nous en ferons une amère expérience plus tard à l'Empire State Building !

Lonely Planet nous propose un circuit dans le quartier, il nous mène aux endroits intéressants, nous essayons de nous y retrouver. D'abord Wall Street où l'on se sent écrasé par des bâtiments imposants, puis la charmante Trinity Church avec son cimetière tout reposant, passage émouvant à Ground Zéro où tout est en reconstruction, visite au fameux Century 21 magasin fourre-tout de marques soldées, passage devant le Woolworth Building et son entrée style gothique et repos dans le joli City Hall Park.







Nous ne sommes pas très loin du pont de Brooklyn et bien que le vent se lève et qu'il y ait de l'orage dans l'air nous partons d'un bon pas pour le traverser, occasion de faire aussi une incursion dans le quartier d'en face. Il y a bien sûr beaucoup de monde sur la passerelle, des touristes à pied et en vélo, des new-yorkais rentrant du travail à pied et en vélo, des vendeurs ambulants ; sous nos pieds, une autoroute à quatre voies... c'est très animé !... jusqu'à mi-chemin, une fois que les touristes se sont repus de la vue et de prises de photos, ils rebroussent chemin ; nous sommes un peu plus courageux, ou curieux, nous allons jusqu'au bout à la recherche d'une station de métro qui se trouvera finalement assez loin ! nous traversons un chouette parc et nous finissons sous les gouttes d'eau





 J'ai les pieds bien abîmés et en compote ; je fais une réserve de pansements et j'achète même des carrés de "moleskine" pour me protéger... le nom nous fait bien rire !
Après quelques courses pour le repas du soir nous rentrons encore à pas d'heure !

Vendredi 29

Pour rejoindre le Métropolitan Museum nous traversons ce matin les beaux quartiers résidentiels. Nous assistons au grand nettoyage des fabuleuses entrées, à l’arrosage des plantes, à la livraison des fleurs fraiches, ici c'est l'Upper East Side avec la Park Avenue, la 5 ième avenue et Lexington, immeubles anciens et prestigieux comme la Maison Prétrossian, toutes les grandes marques sont regroupées dans ce quartier, les vitrines sont des plus originales et c'est toujours agréable d'admirer ce qui est beau et luxueux !



J'ai visité déjà quelques musées célèbres, mais celui-ci est réellement fabuleux. Non seulement il recèle une énorme collection mais des salles entières ont été reconstituées avec des pièces rapportées des pays lointains.
Nous allons d'abord vers le Temple de Dendur, du 15 iè s avant JC, ramené d’Égypte et reconstruit sous une verrière donnant sur Central Park puis vers la Galerie Renaissance Espagnole entièrement reconstituée, nous nous promenons dans le jardin chinois et nous gardons pour la fin toute l'aile des peintures et sculptures européennes du 19 ièm et 20 ième... au passage une exposition temporaire de sublimes petits pastels... c'est un vrai régal !
Une foule immense fait la queue à travers le musée pour une exposition des robes d'Alexander Mac Queen, elle fait un tabac mais nous ne pourrons tout voir.
Je ne résiste pas à vous montrer quelques chefs d’œuvre qui m'ont particulièrement touchés.





L'art moderne et l'art asiatique font bon ménage...



Nous casse-croûtons sur la terrasse du Musée, au-dessus des arbres de Central Park, il fait chaud et lourd, une brume de chaleur empêche de bien voir la ligne des gratte-ciel mais c'est quand même assez magique !



Encore un dernier tour pour revoir "les Joueurs de Cartes" de Cézanne, l'autoportrait de Rembrandt et bien d'autres... il faut bien sortir de ce lieu enchanté... nous y sommes restés près de 5 heures sans voir le temps passer !

Nous prenons un bus qui nous amène en direct (mais en une heure !) aux Cloisters tout dans le Nord de Manhattan au-delà de Harlem. C'est un ensemble de cloitres achetés en Europe et remontés pierre par pierre sur cette colline. Nous avions visité celui de St Michel de Cuxa près de Perpignan, à moitié rénové seulement, l'autre moitié avait été vendue aux américains, nous nous étions promis de venir voir le reste des chapiteaux et du cloître.
Dans un grand parc c'est un lieu tout calme et reposant, riche du patrimoine européen roman et gothique, belle exposition des tapisseries de La Licorne, adorables jardins médiévaux remplis de plantes aromatiques et médicinales, un moment de quiétude...



Nous rentrons en métro ; nous avons juste le temps de faire quelques courses et rejoindre l'appartement avec une bouteille de rosé californien qu'un orage s'abat sur la ville



Samedi 30 juillet

L'orage d'hier soir a complètement dégagé le ciel, l'air est plus frais et nous décidons d'en profiter pour faire l'excursion manquée à la statue de la Liberté. En arrivant tôt nous espérons qu'il y aura moins de monde.
Nous prenons le métro mais il nous arrête à mi-chemin, c'est samedi et la ligne ne va pas plus loin ! nous terminons en taxi et lorsque nous arrivons au bateau les rotations ont déjà commencé ; ne pas se fier aux horaires donnés !
Nous sommes très rapidement embarqués, c'est la période des touristes de tous pays et c'est week-end pour les américains donc du monde à bord ! le bateau nous dépose d'abord sur l'ile de la Statue puis ensuite sur l'ile voisine où se trouve le musée de l'Immigration

La statue de la Liberté, inaugurée en 1886, a été offerte par la France aux USA lors du centenaire de son indépendance. Elle a été conçue et fabriquée en France par le sculpteur Bartholdi, Eiffel en a assuré l'ossature métallique interne, Pulitzer, grand homme de presse, a aidé au financement et la poétesse Emma Lazarus a écrit les vers gravés sur le socle et dédiés aux immigrants qui affluaient sur le continent américain :
"Donne-moi tes pauvres, tes exténués,
Qui en rangs pressés aspirent à vivre libres....."

Au bas de la statue un agréable jardin, une promenade avec vue magnifique sur le bas de Manhattan... un seul bémol, une queue d'une heure pour monter seulement en haut du socle, pour aller jusqu'à la couronne il faut réserver deux mois à l'avance ! nous nous contentons d'en faire le tour, c'est déjà chouette ! de là nous voyons parfaitement la nouvelle construction à la place des Tours Jumelles.





Nous prenons souvent des audiotours pour visiter les sites. Cela nous permet d'avoir plus de détails que sur les guides papier et les quelques visites que nous avons faites avec des accompagnateurs nous ont montrés nos graves lacunes en anglais... en plus, l'accent américain n'arrange pas les choses ! cette visite avec audio du Musée de l'Immigration est très mélo avec bruits, musique, témoignages... mais les bâtiments sont intéressants ainsi que les salles d'exposition.



Il commence à faire bien chaud ! nous allons à la recherche d'un bar à salade où nous étions deux jours avant mais il est fermé comme tous les bureaux de Wall Street...  nous finirons avec une énorme part de pizza !

Nous passerons l'après-midi dans le quartier de Greenwich Village, irons-nous jusqu'à Tribeca boire le café dans une célèbre maison luxueuse ?(nous sommes à NY au moment de la fameuse affaire DSK)

Si on regarde Manhattan de profil c'est clair : entre les immenses tours bordant Central Park (Upper Midtown) et celles non moins hautes de la pointe sud (Downtown)s'étend toute une zone plutôt plate ou tout du moins de bâtiments de taille raisonnable voire de maisons particulières, ce sont les quartiers de Little Italy, de Chinatown à l'Est et de Soho, Tribeca et Greenwich à l'ouest. Ces derniers sont devenus des quartiers très résidentiels et recherchés dans le milieu artistique.
Greenwich Village est toujours un quartier bohème et non-conformiste, il échappe au plan en damier de l'ensemble de la ville et garde son côté rural lié à ses rues tortueuses bordées d'arbres et de boutiques de charme. Les façades de briques rouges ou de lames de bois donnent à l'ensemble beaucoup de chaleur à coté des gratte-ciel
C'est par ailleurs un quartier contestataire d'où sont parties de nombreuses manifestations en faveur de l'homosexualité, contre la guerre, pour la marijuana... Bob Dylan a vécu ici et s'est produit dans pas mal de bars sur notre chemin au passage, le jardin de St Luke Church nous ravit et nous y faisons une sympathique rencontre.





Nous allons jusqu'au bord de l'Hudson où les quais ont été transformés en larges pelouses et en pistes cyclables, le soleil tape et nous cherchons les coins d'ombre. Nous commençons à savoir mettre des noms sur les buildings repérés à l'horizon



En remontant vers Washington Square nous nous promenons à nouveau dans les ruelles, devant ces immeubles si typiques avec leurs escaliers de fer (fan de Friends et de Tony Micelli !) puis nous voilà devant l'arc de triomphe en marbre blanc si chère à Woody Allen (elle est dans beaucoup de ses films). Ce parc est très vivant : à la fois chorale d'Amish en mission, groupe d'anciens de la guerre du Vietnam qui se tapent un boeuf, enfants qui jouent dans les jets d'eau, joueurs d'échecs qui attendent l'adversaire, j'ai beaucoup aimé cet endroit...





Nous terminons cette longue journée en allant dans le quartier de Chelsea un peu plus au Nord. Nous traversons le Chelsea Market, une ancienne usine reconvertie en galerie marchande mais qui a gardé le style entrepôt ; c'est très vintage ! plein de diverses boutiques, surtout alimentaires au milieu des tuyaux, des chaînes et des engrenages... assez sympa et nous montons sur la High Line, 3 kms de promenade sur une voie de chemin de fer désaffectée transformée de façon judicieuse en havre de verdure et de détente.
Balade de fin d'après-midi très plaisante avec d'un côté le coucher du soleil sur l'Hudson et de l'autre l'Empire State et la Chrysler Tower. Nous surplombons les grandes avenues, les parkings mécaniques, les pistes de roller... le nouvel immeuble de Franck Gehry, comme un iceberg brille aux derniers rayons du soleil.
Une balade à ne pas louper !







Je pourrais vous mettre dix fois de photos, je pourrais vous en dire dix fois plus, d'ailleurs j'ai oublié de vous parler de notre visite au Musée des Indiens d'Amériques et des parties de basket endiablées derrière les grilles des terrains aménagés au milieu des immeubles...
Heureusement c'est l'été, les journées sont longues et nous sommes des sexagénaires résistants.... n'empêche que nous rentrons fourbus à l'appartement....

Dimanche 31

Dimanche à Manhattan ça veut dire dimanche à Harlem pour assister à un office avec Gospel. Les guides donnent moult adresses d'églises dans le quartier et ça m'a bien l'air d'être devenu un véritable spectacle pour touristes !
En 93 (au siècle dernier ) nous avions eu la chance de tomber par hasard sur une église baptiste bien tranquille sur la 125 ièm rue. Pendant que nos hommes couraient leurs 42 kms nous étions les deux seules blanches invitées à rentrer dans les lieux... autour de nous une assistance à la fois recueillie et en délire, tapant dans les mains, s'invectivant d'un bout à l'autre de la pièce, tombant dans les bras les uns des autres,avec des chants d'une puissance exceptionnelle, nous en avions les larmes aux yeux... j'ai aussi le souvenir des femmes noires très élégantes, avec des chapeaux superbes grands comme des maquettes de bateaux !
Cette adresse, gardée bien précieusement n'est pas indiquée sur les guides, allons-nous la retrouver ?

L'église est toujours là, hall d'accueil où on nous demande de quel pays nous venons, j'en profite pour raconter ma venue 20 ans auparavant, la dame est émue de lire sur mon document le nom d'un prédicateur décédé depuis. Elle me demande mon prénom et nous accompagne dans la salle, plus de la moitié est déjà remplie de touristes ! Une vingtaine d'habitants du quartier sont présents + la chorale et les prédicateurs, nous allons vraiment assister à un spectacle ! quel dommage....

Je dois reconnaitre quand même que l'on se laisse emporter par leur joie, leur enthousiasme et leur foi communicatifs, c'est chaleureux, joyeux, accueillant, loin de nos cérémonies austères. L'une des intervenantes remercie tous les participants des différents pays et demande tout d'un coup "where is sister Mamina ?" sister Mamina ? c'est de moi dont elle parle ? obligée de me lever... elle raconte ma petite histoire... alléluia !
Et voilà comment j'ai eu ce matin ma petite minute de gloire !! alléluia !

Je suis choquée de voir que beaucoup de groupes de touristes quittent l'office sans en attendre la fin, tant mieux, nous finirons la cérémonie avec beaucoup plus de fidèles du quartier arrivés après le "spectacle".

Nous nous promenons tout en nous dirigeant vers Columbia University, nous traversons Morningside Park où des familles entières squattent les pelouses et les barbecues pour le repas de ce dimanche midi.
Sur le campus de cette prestigieuse université le beau bâtiment de la Librairy (bibliothèque) avec la statue de l'Alma Mater. Nous descendons toujours à pied pour visiter la cathédrale St John the Divine dont la construction a démarré en 1892 et ne sera terminé que dans une cinquantaine d'années, dimensions impressionnantes !





Ce midi nous mangerons mexicain, pas mal ! difficile de trouver à NY une cuisine typique dans la mesure où les burgers ne nous emballent pas !
Un taxi nous dépose au Musée de la ville de NY au Nord-Ouest de Central Park, musée décevant, belle maison bourgeoise, quelques pièces d'ameublement style colonial et quelques jouets anciens c'est tout !
Du coup, nous remontons le long du parc sur la 5 ièm avenue, bien à l'ombre pour arriver tranquillement au Guggenheim, le coup de coeur des musées au cours de ce voyage !
D'abord une architecture hyper originale, un chemin piéton qui grimpe en spirale sur 800 m dans un tambour blanc, à chaque étage des collections de peinture, de photographies... une belle collection de toiles de Kandisky et encore des Renoir, des Degas, des Picasso dont on ne se lasse pas !



Traversée de Central Park sur le retour : parc étonnant, très vivant, les new-yorkais l'investissent à chaque heure, des vélos, des rollers, des calèches à touristes, des musiciens, des écureuils, des sportifs, des promeneurs, lieu de détente... j'adore ! Nous achetons le CD du groupe "Tin Pan", en représentation dans le parc, nous le passons en boucle depuis le retour !







Pour finir la journée nous avons tous envie de voir le coucher du soleil du haut de l'Empire State ; un coup de métro plus tard nous voilà au pied du building mythique ; pas de King Kong à l'horizon mais pire nous attend ! une fois entrés dans l'antre de la tour plus moyen d'en sortir... ce jour-là c'est le piège, une queue qui n'en finit plus.... nous mettrons deux heures à atteindre le haut, la nuit est tombée, on ne se repère plus, il y a tellement de monde que l'on s'écrase sur les carreaux.... la déception ! encore une heure pour redescendre...
Dommage le bâtiment art déco est magnifique, à l'intérieur de belles mosaïques et des tableaux de bronze sur les murs.




Heureusement notre petit magasin turc est encore ouvert, une bonne salade et au lit... déjà minuit !

lundi 1 ier aout

Nous avons dans notre NY Pass encore quelques visites à faire et nous profitons de cette journée car demain matin nous prendrons le train pour une rencontre à la campagne.

Nous ne partons pas très tôt (9 h) et nous prenons le métro jusqu'à City Hall, de là c'est à pied que nous rejoignons le Pier 17, un quai sous le pont de Brooklyn. Nous passons près d'un building étincelant et très original - la Bougie - toujours de l'architecte Franck Gehry
C'est un des anciens quartiers de NY avec son marché de poissons, ses rangées de maisons de "shipchandlers" en briques rouges et encore quelques anciens bateaux à voile....
Nous sommes presque seul dans le water-taxi tout jaune qui nous promène d'abord sur l'East River avec vue d'en-dessous du pont de Brooklyn, puis à nouveau vers la statue de la Liberté. A bord le "capitaine" est charmant et nous avons droit à une visite privée ! nous remontons l'Hudson, la vue sur Manhattan est différente, au loin l'Empire State et le Chrysler, nous reconnaissons aussi la végétation sur la High Line et nous nous arrêtons au quai 86 où est amarré le porte-avion Intrépid. Pas trop envie d'en faire la visite mais nous l'avons bien admiré.
Il fait à nouveau très très chaud, nous restons un peu à l'ombre sur les quais ; les toutous sont comme nous et apprécient un espace mis à leur disposition avec piscine privée !!!
Nous remontons à pied la 42 ièm rue vers la 10 ièm avenue non sans lever les yeux au ciel vers les sommets des tours toutes plus hautes les unes que les autres... et toujours près de l'entrée, un jardin, une placette, quelques chaises, un ou deux bancs mis à disposition des passants... que c'est agréable !







C'est en bus que nous allons jusqu'au Lincoln Center.
Nous prenons nos entrées pour une visite guidée qui aura lieu en début d'après-midi... en anglais of course... je n'ai pas compris grand chose...
En attendant la visite nous cherchons à manger du côté de Columbus Circle, dans le hall du gigantesque centre commercial sont posées des statues de Botero et toutes les marques de luxe ont leur magasin...
La serveuse du restaurant mexicain que nous choisissons est très accueillante, nous parlons un peu de l'affaire DSK. Les américains ont l'impression que les français le défendent alors que pour eux il est définitivement "guilty" coupable !! mais ce n'est, ni pour elle ni pour nous, une préoccupation existentielle !!



Le Lincoln Center est un immense complexe culturel de 7 bâtiments consacrés au théâtre, à la danse, à la musique inauguré en 1966.
Nous allons d'une salle de spectacle à une autre ; toujours le gigantisme américain ; ici un hall décoré d'immenses peintures de Chagall, là une salle toute en velours tendu et lustres en cristal, ici une suspension moderne qui reflète la lumière, là encore une salle toute en bois.... et partout une acoustique des plus fines, une disposition qui permet de voir la scène de partout, des prix adaptés pour tous, l'ensemble est complété par une bibliothèque très riche en documents et par une cinémathèque des plus fournies....
Nous avons la chance de passer un moment au dernier rang, tout en haut, de la salle du Philharmonic Orchestra et d'assister à une répétition de concert... magique !
Pendant l'été des concerts sont donnés à l'extérieur "festival outdoor" et les lieux sont impressionnants.
Une fois de plus nous apprécions le petit jardin ombragé qui nous accueille au milieu d’œuvres d'art moderne à la fin du circuit.





Nous nous dirigeons à pied vers le téléphérique qui nous ramènera à Roosevelt Island, passage au Carnegie Hall....mais en travaux, impossible d'y rentrer, et nous faisons quelques courses pour notre repas du soir.
Retour à l'appartement un peu plus tôt et nous en profitons pour faire le tour de "notre" île, encore quelques kms !!
C'est très résidentiel, beaucoup de sportifs (footing, volley, basket), une zone de jardins potagers, tout au nord un sémaphore, des ponts partout, de grandes pelouses où des familles préparent le barbecue, l'impression que dès que l'été arrive les new-yorkais sont dehors, nous faisons une bien agréable promenade.




Un gros nuage d'orage nous fait nous presser, pourtant rien ne tombera du ciel ce soir !

 mardi 2, mercredi 3 et jeudi 4 aout

Après 7 jours de vie citadine nous partons ce matin à 150 kms au nord de NY dans la vallée de l'Hudson à la rencontre des cousins d'Amérique...
Nos amis, compagnons de voyage, ont un petit-cousin qui vit aux USA depuis près de 60 ans. Ils n'ont jamais perdu le contact mais ne se sont cependant pas vus depuis une vingtaine d'années.... ce voyage est l'occasion de se rencontrer et de plonger dans la vie américaine. Nous profitons très égoïstement de
l'aubaine !
Nous prenons le train qui longe presque toujours ce large fleuve pour arriver à New Hamburg dans une partie plus encaissée.
Francis nous accueille et nous amène chez lui à Wappingers Falls. Là, c'est la vision télé des quartiers américains : des grandes maisons dans la forêt, pas de limite de terrain, les boites à lettres traditionnelles, les routes bien larges, d'immenses zones commerciales.... visite de la maison, drapeau français dans le jardin, souvenirs de famille c'est bien sympa !



Nous allons ensuite nous installer à l'hôtel Bear Mountain à une vingtaine de kms, dans le parc du même nom, une région très boisée, station de ski l'hiver, surplombant l'Hudson avec plein de possibilités de visites dans le coin.
La première, et c'est une surprise, Francis, ancien officier, nous amène dans l'enceinte de la prestigieuse école militaire de West Point C'est une vraie petite ville fortifiée, universités, villas, églises, stade, économats (où nous ferons quelques courses détaxées) jolie vue sur le fleuve, nous y passons un bon moment.
Notre hôtel est bien confortable, la voiture de location sur le parking pour les découvertes du lendemain, nous faisons un pique-nique sur la terrasse.

Sur les conseils de Francis nous démarrons la journée du lendemain par la visite Locus Group, une jolie villa style colonial dans un beau jardin, lieu d'habitation de Morse, l'inventeur du système de communication, petit musée le concernant, il fut aussi un peintre renommé.
Puis nous garons la voiture à Cold Spring, ville d'antiquaires, encore assez authentique, sur les bord du fleuve. Nous mangeons d'ailleurs dans l'ancienne gare maintenue dans son jus. C'est une promenade bien agréable. Nous rentrons vers l'hôtel en nous arrêtant à Boscobel, autre villa d'époque que les américains entretiennent avec soin, c'est leur unique passé, elles ne datent que du milieu du 18 ièm siècle.
Il commence à pleuvoir, de cette pluie d'été qui sent bon le sol mouillé...





Ce soir Francis et Elisabeth nous font la surprise de nous inviter au célèbre "Culinary Institute of América" LA grande école de cuisine de l'état. De grands chefs enseignent ici et les élèves pratiquent dans cinq restaurants différents. Nous choisissons la cuisine américaine qui n'est en fait que de la cuisine française sauce américaine (soyons un peu chauvin !) n'empêche... belles prestations, beau service, joli décors et bonne cuisine ! photos de rigueur devant les bâtiments et dans le parc. Belle soirée dont nos hôtes américains sont bien fiers.



Le matin suivant nous reprenons le train à Peekskill où Francis nous a accompagné et du train nous savourons à nouveau la vue agréable sur l'Hudson.



De retour à NY nos hommes sont adorables et vont déposer les bagages à l'appartement pendant que Yolande et moi allons visiter la très belle bibliothèque publique de la ville près de Brian Park : grand bâtiment en marbre dont l'entrée est flanquée de deux sculptures de lions, au 3 ièm étage une immense salle de lecture avec profusion d'ors, de lustres, de boiseries et un plafond peint, nombreux manuscrits précieux et importante cartographie.
Dehors, dans le parc c'est une autre ambiance, beaucoup de spectateurs sont là pour voir évoluer les artistes des principales comédies musicales en représentation à Brodway, ambiance assurée avec le Roi Lion qui fait un tabac, j'ai bien aimé écouter West Side Story.






Nous sommes tout près du Chrysler Building dont nous admirons l'incroyable flèche et d'un pas de promeneur nous allons vers le Flatiron (un building qui ressemble bien à un fer à repasser), nous flânons aussi dans le grand magasin Macy's (un étage complet de vêtements grande taille, j'hallucine !)



Nous sommes contents de ne pas rentrer trop tard at home pour une soirée tranquille..

 vendredi 5 aout

C'est notre dernière journée, nous prenons l'avion dans la soirée.
Chacun a envie d'en profiter pour voir ou revoir un coin qui lui a un peu échappé.
Nos amis vont vers la "Frick Collection" hôtel particulier d'un magnat de l'acier, transformé en musée avec toute sa collection d’œuvres d'art et son mobilier d'origine. Ils en reviendront ravis...
De notre côté nous avons envie de flâner encore dans Central Park, de se poser pour écouter quelques musiciens, de regarder passer tous ces new-yorkais en vélo, en rollers, en courant, avec les enfants, les nounous et leurs poussettes à 4 ou 6 places, les calèches et leurs touristes... nous sommes bien, tranquilles...



Encore une balade vers Columbus Circle si animé et si moderne, encore une salade typiquement américaine, encore le jaune des taxis et des bus scolaires, encore les trottoirs de la 5 ième Avenue si luxueuse et un dernier passage sur l'East River en téléphérique... c'est fini mais ce long séjour nous a permis de bien en profiter... à New York il reste encore des choses à découvrir !




et pour terminer ce voyage quelques photos "inclassables" prises juste pour le plaisir des yeux !









3 commentaires:

Anonyme a dit…

et la suite, mamina ??? vite, au boulot !!!

Annick a dit…

Bientôt 20 ans, mais le souvenir de la petite église Baptiste, reste très précis!

claire a dit…

je découvre ton blog et ton séjour à NY me rapelle des souvenirs mais j'avais 18 ans et c'est loin !!!!
Claire