Les voyages de Mamina

Les voyages de Mamina

lundi 8 août 2016

SARAGOSSE - 3 jours en mai




Par manque de temps j'écris cet article presque 3 mois après notre retour... ce fût pourtant une jolie escapade !
D'abord merci à Monique de nous avoir reçu ; son appartement est situé à une demi-heure à pied de la vieille ville,  nous étions idéalement bien placés.

Avant d'arriver à Saragosse nous avions les Pyrénées à traverser, sous la pluie côté français en Vallée d'Aspe pour trouver le soleil une fois passé le col du Somport... comme d'hab' !!!
Au passage j'avais envie de visiter le Monastère San Juan de la Pena ; nous voilà donc, après Jaca, à monter le massif montagneux. Au loin, malgré le ciel un peu bas on aperçoit les sommets pyrénéens enneigés.
En ce printemps des arbustes tout blancs et des genêts jaunes égayent les bas-côtés de la route.




Le monastère comprend plusieurs parties : l'église ancienne datant du X ièm siècle puis la nouvelle chapelle construite au-dessus et le cloitre datant eux du XII ième siècle. Le tout a été bâti dans une immense caverne de roches rouges, c'est ce qui donne tout son charme à l'ensemble.
En entrant des niches funéraires frappées d'écussons sont alignés le long du mur, puis on traverse l'église haute et ses trois chapelles, ensuite on entre dans le cloître.





Une grande partie des chapiteaux ont été conservés et on peut y admirer par ordre chronologique  la création de l'homme aux évangélistes.






Après cette jolie visite nous montons plus haut sur le plateau où se trouve le monastère baroque construit au XVII ièm siècle, transformé en musée, où l'on a reconstitué  la vie des moines dans les ruines existantes.
L'endroit est superbe, c'est le départ de nombreuses randonnées, c'est calme, verdoyant, aéré, un bel endroit pour stationner -en camionnette par exemple- !!! ;)

 




Arrêt en redescendant au typique petit village de Santa Cruz de la Seros, avec ses maisons de pierres, sous les châtaigniers, entourant de belles églises romanes.








Nous poursuivons notre chemin, partout les signes que nous sommes sur le chemin de Compostelle, et nous filons droit au sud vers Saragosse dans de jolis paysages.





Il faudrait y revenir -
http://www.topopyrenees.com/randonnee-sentier-circulaire-de-los-mallos-de-riglos-1038m/


Nous avons bien trainé, contents d'arriver !
Après une nuit de repos nous partons, à l'heure espagnole, à la découverte de la ville.
Quid de l'heure espagnole ? rien n'est ouvert avant 10 h du matin, tout ferme à 14 h et pour la plupart des visites il ne faut pas revenir avant 17 h, par contre on a tout le temps jusqu'à 20 ou 21 h même pour les musées...
Il faut dire qu'il fait vite chaud à Saragosse et mi-mai nous aurons plus de 30° ! alors, l'heure espagnole nous va bien !
Saragosse se visite facilement, le centre d'intérêt principal est la vieille ville avec la Basilique du Pilar, la Cathédrale de La Seo avec entre les deux la Bourse du Commerce et l'Hôtel de Ville, le tout sur l'immense place du Pilar. Pas loin on trouve le côté romain de la ville avec le Forum, le mur de César Augusto et le vieux pont sur l'Ebre.
De quoi déjà passer une bonne journée dans un secteur presque entièrement piéton...




   La Basilique vue du Pont Ancien sur l'Ebre, plus long fleuve d'Espagne.



La Place du Pilar avec ses jolies fontaines aux Anges, son esplanade Goya et au fond la flèche de la Seo




La statue de Goya et celles tirées de ses personnages.




L'intérieur de la Basilique ne m'a pas emballée, c'est majestueux... par contre il y règne une ambiance très recueillie avec tous ces gens qui viennent embrasser le pilier de marbre que la Ste Vierge elle-même aurait apporté à Saragosse.

La visite de la Séo par contre nous a pris un bout de temps, c'est une église gothique avec ses arcs élancés, ses superbes chapelles, son orgue travaillé.
Nous faisons le tour de la cathédrale imbriquée dans le quartier à la découverte du mur gothico-mudéjar et des absides. Les deux datent du XII ièm siècle avec une riche décoration de céramiques sur des ensembles en briques.




Nous rentrons pour la pause du midi (14 h !) par de belles avenues modernes.





L'après-midi est en partie consacrée à la visite du musée Pablo Gargallo, célèbre sculpteur moderne  espagnol qui a travaillé essentiellement le métal découpé pour exprimer l'idée du vide... Le musée est installé dans le charmant palais d'Argillo, plaza San Felipe où nous nous rendons à nouveau à pied par les ruelles.

                        





Au sous-sol, une exposition temporaire de Belmonte-Cortès nous met très mal à l'aise...
une certaine représentation de la vieillesse ? un asile ?...


Nous restons un peu flâner sur la jolie place ombragée et nous continuons notre chemin vers les Halles et les anciens murs romains pour nous retrouver près des ruines du Forum après avoir à nouveau traversé la place Del Pilar.
C'est un endroit surprenant, en plein milieu des immeubles, un espace enterré semi-couvert








                          




Il est plus de 8 h quand nous retrouvons Monique pour manger les traditionnels tapas dans le quartier du Tubo. Avant de rentrer un regard sur la cathédrale illuminée...

                             




Ce matin nous prenons la voiture pour voir un côté totalement différent de la ville. Nous allons dans l'enceinte de l'Exposition internationale de 2008 sur le thème de l'eau.
Le site est situé au Nord-Ouest de la ville dans une boucle de l'Ebre. A cette occasion d'ailleurs plusieurs ponts et passerelles ont été construits.
Ce que l'on aperçoit en premier c'est la fameuse Tour de l'Eau avec son architecture de fer et de glace, puis nous passons près de la sculpture d'un artiste catalan, haute de onze mètres et formées de lettres (El Alma del Ebro) avant de traverser le Pavillon Pont de l'architecte Zaha Hadid, sur deux étages,conçu comme un glaïeul qui s'ouvre en trois branches, surprenant ! (et plein de courants d'air !)

               







  Le parc est très grand mais peu ombragé... quelques sportifs en cette matinée... nous faisons une grande balade qui nous conduit dans des endroits plus sauvages et bien agréables...




  
Il nous reste encore le côté "mudejar" -influence mauresque- de Saragosse à découvrir. Ce sera chose faite dans l'après-midi en allant au Palais de l'Aljaferia.
Après être passé par une imposante cour surmontée d'une tour carrée on est surpris de pénétrer dans un palais d'Orient... un jardin à ciel ouvert, planté d'orangers, bordés d'arcades décorées de stucs et d'arabesques... c'est fin, c'est gracieux... on ne s'attend pas à trouver cette finesse dans cet imposant palais qui a subi bien des remaniements au cours des siècles.












Vient ensuite à l’étage la partie des rois catholiques avec une suite de pièces aux plafonds peints et aux cheminées d'époque médiévale puis nous descendons par un escalier et ses superbes fenêtres du 15 ième siècle.






Nous avons retraversé la ville à pied sous la chaleur pour finir par une soirée tranquille.
Au passage l'immeuble moderne de l'Institut Aragonais de la culture contemporaine "Pablo Serrano" et le hall coloré de la faculté de Médecine.


 

Nous rentrerons le lendemain par le Col du Pourtalet pour finir la boucle et nous retrouverons la chaine des Pyrénées toujours enneigée, les beaux lacs turquoise de montagne et le Pic d'Ossau qui nous montre la maison !