Les voyages de Mamina

Les voyages de Mamina

mardi 27 mai 2014

Echappée vers les sommets


Une Smartbox par ci, une entrée aux Thermes de Cauterets par là et du temps devant nous.... nous voilà encore en vadrouille pour deux jours !

Choix d'un hôtel de charme repéré lors d'une rando, il y a de cela plus de 7 ans, au village de Viscos en direction de Gavarnie. Adorable village qui surplombe la vallée avec Luz-St-Sauveur dans le fond, les sommets sont encore un peu blancs et le vert lumineux de l' herbe printanière donne des couleurs à l'ensemble.
Arrivés sous un ciel couvert mais une éclaircie vers la fin d'après-midi nous permet une balade dans les ruelles escarpées.







L'hôtel aussi mérite une visite !






Et le coin des chambres est à la hauteur !




Cuisine du terroir le soir avec la traditionnelle garbure, la mousse de truites des Pyrénées, l'agneau et ses haricots tarbais et la croustade aux pommes pour terminer....

Grand ciel bleu le lendemain matin pour monter au lac de Gaube après le pont d'Espagne.
Le vent souffle et soulève la neige sur les sommets.
Nous passons par Cauterets, petite ville thermale avec ses maisons colorées , son architecture 1930 et son charme désuet.
Pain, saucisson et poire pour le pique-nique de midi ce sera bien suffisant !









Les dernières pluies et la fonte des neiges ont grossi les torrents et les gaves, c'est assez impressionnant, c'est vraiment le moment de faire la balade des cascades mais les 550 m de dénivelée ne m'encouragent pas, nous choisissons une autre promenade.
La force de l'eau soulève des embruns, le bruit des galets qui se cognent dans lit de la rivières et celui de l'eau qui gronde sont assourdissants, que c'est beau  cette succession de cascades !








Une petite marche pour arriver au télésiège (cadeau package) et à nouveau un joli chemin pour apercevoir le lac. Là-haut il fait déjà plus froid,  la neige n'est pas loin et le vent est violent dans ce couloir de montagnes.
Malheureusement les nuages arrivent ; nous mangerons à l'abri d'un rocher et nous quitterons ce joli endroit sous un petit grésil.
Nous aurons eu le temps de voir les marmottes jouer dans les cailloux et même un isard se régaler de jeunes pousses.











De retour en bas, il fait meilleur et nous allons marcher encore un peu dans la vallée du Marcadau, c'est bien joli ici aussi  :  de grandes étendues d'herbes, des pins sylvestres, le ruisseau plein d'écume, paysage de carte postale.
Nous terminerons notre journée en mijotant presque deux heures dans les bains bouillonnants, les jets d'eau sulfureuse, l'eau à 35°, tantôt dedans, tantôt dehors.... mais là, il n'y a pas de photos !









samedi 17 mai 2014

Deux jours en Ariège


Histoire de passer de façon agréable une dizaine douloureuse pour Papipic, nous décidons de retrouver nos meilleurs amis...
Eux habitent au fin fond des Pyrénées Orientales, nous en Béarn ; mi-chemin c'est où ? vers St Girons !
Aussitôt dit, aussitôt fait, je trouve un chalet dans un camping pour nous accueillir 3 nuits, première expérience dans ce genre d'hébergement... ça a été super !





  
La région est idéale pour faire quelques balades et nous ne nous sommes pas privés.
Installation le mercredi fin d'après-midi, tour à St Girons pour acheter du pain et soirée papote autour de quelques bouteilles (il fallait bien ça !)
Le soleil apparait le jeudi matin, nous grimpons à pied au-dessus du camping d'où nous apercevons les montagnes au loin. 
Nous passons l'après-midi à visiter St Lizier et Castillon-en-Couseran, deux jolis villages assez typiques, tout en hauteur, l'un avec son église, sa tour hexagonale et son mignon cloitre, l'autre avec son église à clocher-mur perchée en haut de ruelles étroites.













Le lendemain, après un passage dans une bonne auberge à la hauteur de l'évènement,  la brume bien présente ne nous empêche pas d'aller sur un chemin de crêtes au Col d'Ayens où nous faisons une bonne marche.








Déjà le moment de se quitter, un dernier passage à St Girons pour le grand marché du samedi matin ; nous y avons trouvé des plants bio. qui ont trouvé leur place au potager.







Deux jours de promenades, de rires et d'amitié, voilà les petits bonheurs qui remplissent notre vie