Les voyages de Mamina

Les voyages de Mamina

mercredi 14 mars 2012

PRAGUE - escapade de 4 jours

Voyage du jeudi 12 mars au mardi 17 mars 2009




Voilà une ville qui nous faisait rêver depuis longtemps... nous allons enfin la découvrir pendant quelques jours...
Nous arrivons dans l'après-midi du jeudi à l'aéroport, bus 119 puis ligne A du métro qui nous dépose à Namësti Miru tout près de notre hôtel. Nous avons choisi la Pension 44, rue Rimska. Ce n'est pas le luxe mais la chambre est propre et confortable et c'est proche du centre pour y aller à pied... ça nous va !
Le temps de s'installer il est déjà près de 19 h, nous allons de suite essayer de nous repérer. En 10 minutes nous sommes au Musée National en haut de la Place Venceslas, à partir de là tout se fait facilement !
Prague est, comme la plupart des capitales, une ville qu'il faut découvrir à pied, il faut se perdre dans les ruelles et dans les passages, passer et repasser le fleuve en changeant de pont, flâner le long de l'eau, monter en haut des parcs pour avoir une vue dégagée, profiter du château, sauter d'un siècle à l'autre...
Ce soir ce sera un repas sur le pouce, premier aperçu vite fait dans la nuit tombante.

Vendredi 13

Le petit déjeuner se prend dans un café restaurant non loin de l'hôtel, nous adorons de suite ce lieu, nous descendons à l'entresol d'un bel immeuble bleu baroque et nous sommes dans une cave voutée, tomettes au sol, murs jaunes couverts de vues anciennes de Prague, bois ciré... nous y prendrons aussi souvent nos repas du soir (Ü Vavrû Suberstova)



Le ciel est un peu gris, il ne fait pas très chaud.... un temps de saison ! Nous descendons la place Venceslas vers la vieille ville, ruelles pavées, zone piétonne, jolis immeubles aux couleurs pastels et nous débouchons face à l'ancien Hôtel de Ville sur l'immense place Staromestské où se sont déroulés tous les faits marquants de Prague.
A l’office de tourisme dans l’hôtel de ville nous prenons la « Prag Card » qui nous permet de visiter à peu près tous les monuments, nous n'aurons plus à faire la queue, il n'y a qu'au quartier juif qu'il faudra repayer (cher!)
Cette place est magnifique, tous les styles se mélangent, les façades sont abondamment décorées et peintes de sgraffites, les flèches de Notre Dame de Tynn dominent les toits de tuiles rouges.
Nous voyons les gens se regrouper devant l'horloge astronomique, chaque heure les douze apôtres défilent au-dessus des deux cadrans et chaque statuette s'anime, le chant du coq termine le spectacle. Pour avoir le temps de tout observer il faut le voir plusieurs fois, nous verrons même le mécanisme de l'intérieur en visitant l'hôtel de ville. Sous le cadran bleuté marquant l'heure un autre cadran or, calendrier solaire et signes du zodiaque.
A gauche de l'horloge, sur une façade rose une magnifique fenêtre surmontée des armes de la ville.









Nous visitons la maison à la cloche de Pierre dédiée à des expositions, puis l'église St Nicolas et nous faisons le tour par la charmante Malé Namesti (qui veut dire « petite place ») Au centre un puits orné d'une splendide grille en fer forgé et tout autour de vieilles voitures anciennes en attente de promener le touriste ainsi que des mariés nombreux en cette fin de semaine. A nouveau des façades peintes du 19 ièm s.



Nous continuons à pied vers la Maison de la Municipalité, typique de l'art nouveau tchèque, j'aime beaucoup ! L'extérieur comme l'intérieur sont plein de détails fleuris, de mosaïque, de fers forgés. C'est là que je découvre Mucha, un peintre-dessinateur, célèbre pour ces affiches du début du 20 iè siècle. C'est lui qui a peint des visages de femmes entourés de fleurs très art nouveau, celui de Sarah Bernhardt ainsi que de nombreuses affiches publicitaires... en fait on le connait sans le connaître !



La Tour de la Poudrière est fermée.
Nous revenons sur nos pas par une petite place qui donne juste derrière Ntre Dame de Tyn, c'est mignon tout plein...
Il ne fait pas très chaud et après un bon thé et quelques muffins (il y a à Prague beaucoup de pâtisseries) nous entrons dans le palais Kinsky, nous visitons ce palais rococo au hasard d'une exposition de Kaldova, un peintre paysager tchèque.





Nous avons alors envie d'aller vers la Vltava, le fleuve qui traverse Prague pour une première vue sur le château et nous en profitons pour traverser le quartier juif. Il y a là beaucoup de monde et nous nous contenterons de rentrer dans la Synagogue « vieille nouvelle » Papipic doit se munir d'une kippa en carton pour avoir le droit de faire le tour de l'édifice ! C'est un des plus anciens lieux de culte (13 ièm s) des juifs européens. A Prague comme dans tous les ghettos ils furent victimes de persécution et ce quartier le fait particulièrement ressentir.
Nous continuons notre promenade vers le couvent St Agnès au bord du fleuve, à nouveau des ruelles pavées, des façades ocres, des toits de tuiles.... Dans le couvent une exposition d'objets sacrés, de retables, de croix datant du 13 ièm au 16 ièm s., c'est très beau, à petite dose pour les néophytes !
Nous remontons tranquillement vers notre hôtel, c'est la fin de l'après-midi et nous trottons depuis 9 h ce matin, enfin un joli rayon de soleil et toute la ville semble illuminée...
Après un peu de repos dans la chambre puis nous allons manger à U Vavru, nous nous régalons et lorsque nous éteignons à 11 h pas besoin de berceuse !!!









à demain !

 samedi 14

Aujourd’hui nous changeons complètement de quartier et nous allons de l'autre côté du fleuve (le petit côté) Nous prenons un bus qui nous dépose d'abord près de l'Hôtel de ville de la nouvelle ville. Un bel ensemble de bâtiments renaissance. De là nous descendons à pied vers le pont Jiraskuv car juste dans l'angle se trouve la fameuse « maison qui danse » « tancini dum » un plaisir de faire quelques photos ! Nous longeons le fleuve vers l'ile Kampa. Les batiments sont imposants, c'est le quartier des universités. Il fait beau et les clichés seront plein de lumière. Un joli moulin, le Pont St Charles en arrière plan, la balade est très agréable.





Nous prenons le funiculaire de la colline de Petrin et nous flânons sur les sentiers vers le monastère Stratov avec une magnifique vue sur la ville. Le monastère est fermé mais en faire le tour est intéressant. Nous mangeons un sandwich au soleil sur la place entre Notre Dame de Lorette et le palais Cernin. Nous en profitons pour capter quelques détails sur les façades : moulures, trompe l’œil, chapiteaux...
La visite du couvent Notre Dame de Lorette nous plait bien, édifice baroque, lieu de pèlerinages...
Nous allons jusqu'à la place devant l'entrée du château, beaucoup de monde pour la visite et au milieu du brouhaha la douce musique d'un quatuor essaye de se frayer un passage. Dans tous les coins de Prague des musiciens classiques, de jazz ou folklorique enchantent les passants, un vrai plaisir !
Dans tous les cafés/brasseries/restaurants il y a largement de quoi trouver son bonheur.









La descente de la rue Neruda est une des plus jolies promenades de la ville, il faut observer chaque façade, chaque porte d'entrée, chaque enseigne...
Le faible rayon du soleil ne nous réchauffe guère et nous prenons un bon café sous les arcades de la place St Nicolas dont nous visitons la superbe église.
Passage place de Malte et à nouveau l'ile de Kampa où une drôle d'exposition, posée sur une pelouse, suscite les sourires... Photo du mur tagué dédié à John Lennon, il se modifie sans arrêt par les nouveaux graffitis.
C'est un très chouette quartier.
Première traversée du fameux pont St Charles, il est effectivement très beau mais en partie en travaux et c'est la cohue... un monde fou ! Nous reviendrons plus tard, plus au calme, c'est le passage obligé des touristes et de nombreux musiciens, peintres, caricaturistes y sont installés, l'ambiance est plutôt sympathique quand même.











Nous rentrons vers l'hôtel, je suis crevée, nous avons à nouveau beaucoup marché aujourd'hui !
Un peu de repos dans la chambre : prise de notes, vérification des photos, étude du plan du métro pour le lendemain, lecture du guide...
Nous retournons manger à U Vavru où nous sommes accueillis avec le sourire, le patron parle anglais et connait bien le sud de la France pour y passer des vacances, nous pouvons donc papoter un peu avec lui.
Nos voisins de table n'hésitent pas non plus à partager quelques idées et nous nous faisons un plaisir de leur dire combien leur ville est riche et belle !

 Dimanche 15

Nous avons envie de sortir un peu de la ville et nous avons décidé d'aller voir le palais Troja au Nord de Prague. De la station Museum nous prenons le métro jusqu'à Kobilysi puis le bus 112 qui nous amène à l'entrée du château et du parc.
C'est une villa renaissance, construite par un architecte français, toute rose au milieu d'un jardin à la française entourée de collines couvertes de vignes. Malheureusement le temps est un peu couvert, il pleuviote même par moment, c'est l'hiver, pas de végétation, peu de verdure... au printemps ce doit être magnifique. Malgré tout nous nous promenons dans le parc, nous faisons la visite du palais et ses superbes salles, la flemme de monter jusqu'à la chapelle dans les vignes (pourtant sa décoration intérieure doit être belle) nous passons quand même toute la matinée à cet endroit... et nous sommes pratiquement seul !






 Au retour nous nous arrêtons à la station de métro Florenc pour visiter le Musée de la ville de Prague, très intéressant d'autant plus qu'il s'est mis à pleuvoir! Nous continuerons à nous promener en privilégiant les haltes « viennoiseries », culturelles et surtout abritées !
Nous avons la chance de profiter d'une visite en français de l’hôtel de ville, de son horloge, de son dédale de caves voutées ; cela nous permet de voir le mécanisme de l'horloge de l'intérieur. Nous montons en haut de la tour d'où nous avons une vue magnifique sur la grande place, Notre Dame de Tyn et les toits rouges de la ville.
Avant notre départ -et il ne reste plus beaucoup de temps- nous avons envie de voir un spectacle de marionnettes, c'est la grande spécialité tchèque, partout on trouve des magasins de jouets en bois dont ces fameuses marionnettes qui vont de Pinocchio aux sorcières ricanantes. Nous prenons nos billets pour « Don Giovanni » de Mozart le lendemain soir (Union Internationale de la Marionnette Zatecka n°1)
Nous décidons de retourner vers le pont St Charles, moins de monde, moins de soleil. Après avoir bien observé toutes les statues de la Tour du pont nous montons les 138 marches et à nouveau une jolie vue sur le pont, sur la colline du château et surtout sur le Klémentinium.
Nous nous arrêtons plus longuement devant les dizaines de statues de saints qui ornent le pont, l'une d'elle est prise d'assaut, c'est St Jean de Népomucène qui apporte le bonheur à ceux qui la touchent.











Je me régale aussi à photographier de nombreuses vitrines, elles sont décorées avec beaucoup de goût pleines de petits objets originaux, dans l'ensemble d'ailleurs même les boutiques de souvenirs sont jolies, beaucoup de petites peintures naïves et colorées, sur les marchés aussi les étals sont bien présentés, je clique, je clique...
Depuis notre arrivée à Prague nous avons observé quelques habitudes praguoises : les salons de thé et les cafés typiques, les terrasses avec les bretzels et les restaurants en cave ça nous avons fait ! Il nous reste à manger un sandwich à la saucisse sur le trottoir comme dans beaucoup de pays de l'Est, ça me fait envie depuis le début alors ce soir nous faisons la queue comme presque tous les habitants qui sortent du travail et finalement.... beurk, je ne me régale pas du tout !
Nous remontons la place Venceslas non sans aller sur la tombe de Jan Palach abondamment fleurie, de nombreux tchèques viennent s'y recueillir.







Nous rentrons à la nuit tombée à l'hôtel, petits achats de fruits et de boissons chez un chinois en passant et quand nous nous posons à plus de 19 h dans la chambre nous en avons assez vu !!!
 Lundi 16


Avant de prendre le tramway 22 qui nous amènera directement au château nous passons par la poste acheter des timbres et déposer quelques cartes.
Il est relativement tôt car nous voulons être à la ruelle d'or avant l'affluence des gros groupes de touristes. Pourtant nous ne sommes qu'en mars !
En fait la citadelle est composé d'une grande enceinte enfermant un palais royal, un couvent devenu galerie nationale de peinture, une cathédrale et une basilique,, une tour poudrière, un musée avec l'histoire du Château et cachée au pied du mur d'enceinte cette fameuse petite rue faite de deux rangées de minuscules maisons colorées où logeaient au 16 ièm s. des archers, des marchands et selon la légende des alchimistes qui transformaient le métal en or ! Kafka y a habité au n° 22 avec sa soeur.
Il pleuviote à nouveau, nous aurons la chance de voir la ruelle à peu près vide de touristes mais la lumière n'est pas terrible ! C'est très mignon et je ramènerais d'ailleurs une petite aquarelle de cet endroit à la maison.







Nous poursuivons par la poudrière/prison en contrebas de la ruelle et nous remontons en sens inverse pour visiter les autres bâtiments, la majestueuse cathédrale gothique St Guy est superbe avec de magnifiques vitraux de Mucha, les deux expos sont fermées au Palais Royal et au Couvent mais la basilique romane de St Georges vaut la peine d'y passer un moment, très sobre, pleine de recoins, d'escaliers...
Nous mangeons à l'abri dans un restaurant bien typique sur la place devant le château (juste avant le Palais Martinic): une bonne potée et une crêpe chantilly joliment décorée.
Nous avons envie d'un peu de nature et du château nous partons à pied vers le parc Letna qui permet une jolie vue sur les ponts de la ville.









De là nous descendons directement vers le pont Cechuv car je veux quand même visiter le cimetière juif et revoir le quartier que nous n'avions fait que traverser rapidement. Papipic n'est pas tenté, il se balade pendant que je fais le tour du musée, du cimetière et de la synagogue ; ici aussi les images sont belles et empreintes d'histoire. Nous passons ensuite devant la synagogue Maïsel et devant la synagogue espagnole dont le style mauresque est bien surprenant dans cette ville.







Nous rentrons vers 17 h à l'hôtel après quelques petits achats (je ramène souvent aux enfants des mugs de nos voyages, ils commencent à en avoir une belle collection !). Le repas de midi nous a bien calé, nous prenons une petite collation dans la chambre et nous ressortons pour nous rendre au théâtre de marionnettes ; quel bon moment ! Comme nous avons ri ! Et pourtant... Don Juan n'a pas de quoi nous faire pouffer... pourtant le spectacle est fait avec beaucoup d'humour, avec un Mozart (marionnette) en avant-plan qui commente la scène et une fin désopilante... trop drôle et en même temps c'est bien la pièce musicale qui se joue sur scène... A voir absolument si vous êtes à Prague.





Nous nous promenons un moment dans les ruelles à la nuit tombée et nous remontons vers nos pénates en métro... encore fourbus !
 Mardi 17

Nous laissons les bagages à l'accueil de l'hôtel, nous prenons l'avion dans l'après-midi.
Il nous reste deux trois visites que nous avons laissées pour la fin mais.... première déception, nous trouvons portes closes au Musée National, nous y sommes passés au moins dix fois sur le chemin de l'hôtel et nous n'avons pas fait attention aux horaires !! zut de zut !
Du coup passage par la gare mais il faut être presque sur les quais pour découvrir la partie art nouveau.
Nous retournons vers le pont St Charles en nous perdant dans les passages qui vont d'une rue à l'autre. Ce sont des endroits avec de jolies boutiques, des restaurants, des coins fleuris, des terrasses cachées, des sculptures étonnantes,sans bruit, sans voiture.... très très plaisant ! Il y en a tout un quartier face à l'horloge que nous retournons aussi voir une dernière fois.
Puis nous traversons le Klémentinium, ensemble d'églises, de jardins, de maisons qui ont un temps servi aux jésuites pour y créer leur université, difficile actuellement de le visiter, contient la Bibliothèque nationale, on peut juste s'y promener...
Nous repassons par les ruelles pavées, par les passages secrets, par le joli marché de la place Kotcich, nous mangeons dans un snack -des rouleaux végétariens mexicains- on trouve toutes sortes de cuisine dans une capitale !
Avant de récupérer nos sacs nous avons un peu de temps pour nous promener dans le quartier de notre hôtel Vynohrady à l'est de la ville, quartier bourgeois et résidentiel avec de grands parcs et de larges avenues bordées d'élégants immeubles style Sécession et Art nouveau avec leurs éléments décoratifs, nous découvrons le « Pavilon » galerie marchande moderne dans d'anciennes halles néo-baroques. Là encore je me régale à photographier les magnifiques façades couleur pastel, toutes si différentes.





Puis, métro et aéroport... il est temps de rentrer mais voilà une escapade qui nous a bien plu !